Dans ce nouvel article nous vous proposons d’explorer en 10 notions le concept de CRM Onboarding afin de comprendre plus explicitement les définitions et spécificités de cette technologie qui révolutionne actuellement la relation client sur la sphère du web marketing.

 

 

  • People-based marketing

Le terme people-based marketing décrit une approche qui découle directement de l’utilisation du CRM onboarding. En effet, l’objectif du « people-based marketing » consiste à ne plus raisonner en termes de cookies anonymes mais d’individu bien identifié sur l’ensemble de ses devices, afin d’offrir aux annonceurs la possibilité de personnaliser leurs offres et messages publicitaires et ainsi proposer au consommateur une expérience client plus agréable.

 

  • Données online vs données offline

Les données online sont constituées d’informations, le plus souvent anonymes, collectées sur les points de contact digitaux (sites, appli…). Il s’agit principalement de données de navigation mais aussi d’identifiants digitaux tels que les cookies ou les device IDs déposés sur les mobiles et navigateurs des internautes et activables dans le programmatique.

A l’inverse, les données offline sont constituées d‘informations personnelles collectées sur les points de contact offline de l’annonceur telles que des coordonnées, des informations socio-démographiques ou encore des données d’achat en magasin. Elles sont donc exploitables dans l’écosystème du marketing direct offline mais pas telles quelles en programmatique.

 

  • ID graph

L’ID graph se trouve au cœur de la technologie d’onboarding. Ce vaste référentiel de données relie les données personnelles anonymisées d’un individu (nom, prénom, adresse postale, numéros de téléphone, e-mail…) avec l’ensemble des identifiants digitaux en provenance de ses différents devices (ordinateur, mobile, tablette…). Il permet ainsi à un annonceur de faire correspondre ses données CRM à des internautes actifs et de façon cross-device.

 

  • Cross-device

Dans un environnement numérique marqué par la multiplicité des écrans pour un même individu, ce terme désigne une approche permettant l’identification et le suivi d’un utilisateur unique sur l’ensemble des terminaux qu’il utilise afin de naviguer sur internet (tablette, mobile, desktop).

 

  • Taux de match

C’est l’un des indicateurs-clefs fournis par un prestataire d’onboarding. Il s’agit du pourcentage de profils communs obtenu une fois les données offline de l’annonceur digitalisées et croisées avec les données de l’ID graph du prestataire d’onboarding.

Attention, le taux fourni par le prestataire doit correspondre à des identifiants digitaux synchronisés avec la technologie de sortie utilisée par l’annonceur (DMP, DSP, etc.). Autrement, ce dernier ne pourra pas exploiter les données onboardées au sein de son environnement technologique. Pour information, le taux de match pour un prestataire tel que Temelio est actuellement compris entre 30% et 50%.

 

  • Matching probabiliste vs matching déterministe

L’approche probabiliste s’appuie sur un ensemble de données anonymes captées lors de la navigation d’un internaute tel que : le fuseau horaire, le système d’exploitation, le type de device, le navigateur, la langue d’utilisation… Le tout afin de déterminer statistiquement une empreinte digitale propre à un individu. Basée uniquement sur des probabilités, cette approche n’est toutefois pas entièrement sûre et ne garantit pas que l’on s’adresse à un seul et même consommateur.

L’approche déterministe repose à l’inverse sur le croisement d’informations avérées liées à un individu bien identifié, recueillies lors du login à un espace personnel, l’ouverture d’un lien e-mail ou encore l’utilisation d’une carte de fidélité. Cette méthode est aujourd’hui la plus efficace, la plus sécurisante et la plus pertinente pour l’annonceur en raison de sa faible marge d’erreur.

 

  • Privacy by design

Les consommateurs sont de plus en plus sensibles au traitement et à l’utilisation de leurs données personnelles. Il est donc important pour les annonceurs de privilégier la collaboration avec un partenaire d’onboarding soucieux du respect de la vie privée des internautes. C’est ce que recouvre la notion de « Privacy by design », qui consiste à intégrer le respect de la vie privée et la sécurité des données au coeur de la conception et du développement d’une technologie.

Temelio applique le « Privacy by design » de manière concrète sur plusieurs axes : en utilisant notamment des algorithmes de hachage qui garantissent la suppression des données personnelles identifiables (PII), en mettant à disposition des internautes un dispositif d’opt-out, ou encore en hébergeant ses données en France de manière sécurisée.

 

  • Deux typologies de prestataires : walled gardens vs open gardens

Les « walled gardens » désigne l’approche de grands réseaux sociaux et d’audience comme Facebook et Google qui s’appuient sur les données de comptes des utilisateurs logués pour constituer leur ID graph. Une démarche qui limite l’activation de leurs données à leur propre écosystème.

L’« open garden » est à l’inverse la démarche de prestataires indépendants qui s’alimentent auprès d’un réseau de partenaires afin de récolter une multiplicité de données de logs en dehors des écosystèmes fermés. Cette manière d’opérer leur permet ainsi d’obtenir un reach complémentaire à celui des « walled gardens ». Une démarche qui de surcroît offre à l’annonceur la possibilité de bénéficier d’une liberté totale dans le choix de l’écosystème d’activation.